Par vents et pavés !

Venez partager les réflexions qui parsèment votre route!
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Raton : Mon carnet de route

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Raton : Mon carnet de route   Jeu 26 Oct - 1:48

TABLE DES MATIERES


INTRODUCTION

Historique

PRISE DE CONSCIENCE : Mlle C

TRANCHE DE VIE :
Décoration, Réglisse,

VIE SENTIMENTALE

QUESTIONS EXISTENCIELLES :
Que faire d'un chien quand la vie change?,


Dernière édition par le Dim 26 Nov - 13:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Jeu 26 Oct - 1:49

INTRODUCTION


Bonjour à tous et à toutes! Bienvenue dans mon carnet de route. Vous vous demandez surement pourquoi je démare un carnet de route ici, la raison est très simple. Voilà que je n'ai pas la culture du journal intime, et le carnet de route traditionnel bien que n'étant pas un journal intime, est légèrement sous le même principe et donc il à la facheuse tendance à rester vide, je dois me forcer pour laisser quelques mots dedans... Aujourd'hui je me demandais comment remédier à ce problème, je me suis posé la queston suivante: ''Si le carnet de route sous sa forme naturelle ne me convient pas, sous quelle forme pourrait-il me convenir?'' La réponse fut très évidente, un E-Carnet de route, ou en quelque sorte un Blog, car j'ai plus de facilité à m'installer sur internet et raconter plein de choses que sur un bout de papier qui n'intéragit pas vraiment avec moi. Et en y repensant je me suis dit pourquoi faire un blog que personne ne viendrait lire autre que des étrangers, j'aime beaucoup mieux qu'il sois facile d'acces aux gens qui m'entours, c'est pourquoi j'ai pensé me réserver un espace sur le forum. Donc je vous invites tous à consulter mon carnet de route comme bon vous semble, à le commenter, à y ajouter vos impressions, vos suggestions, vos encouragements etc. La seule chose que j'oserais vous demander c'est de ne pas utiliser ce carnet pour discuter entre vous, si vous voulez discuter d'un quelconque sujet veuillez créer une nouvelle discussion et mettre un lien vers le texte en question juste pour éviter de surcharger ce carnet de route avec des débats externes. Merci beaucoup de votre coopération!

Raton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Jeu 26 Oct - 12:23

HISTORIQUE


Quoi de mieux pour débuter mon carnet de route que de faire un survol de mon historique? Donc voici une mini biographie chronologique de ma personne.

Je me nomme Paul et je suis né à Montréal le 23 Janvier 1980. Mon père se nomme Rolland Lapierre, un quebecois pure laine et ma mère, Agnès Cavallo, une Européene qui elle est de déscendence francaise et italienne. Donc je vécu mes premiers mois sur la rue Pie IX avant de déménager à l'âge de 3 mois à Lanoraie. Nous avons déménager à Lanoraie car mon père à hérité du chalet familliale à ma naissance et il décida d'en faire sa maison. C'est un endroit très tranquile, relativement loin de la route et avec acces direct au fleuve St-Laurent. Nous sommes entouré de chalets d'été donc nous n'avons des voisins qu'en cette saison, ce n'est que beaucoup plus tards que certains chalets furent rénové pour devenir des maisons.

À l'âge de 2 ans ma soeur est née. Elle se nomme Diane Je crois que comme tout enfant, je l'aimais bien mais j'ai été porté par un sentiment de jalousie car je voyais bien que je perdais en quelque sorte ma place privilègié d'enfant unique.

Vers 5-6 ans, je suis allé à la maternelle. J'étais très timide et je n'avais pas l'habitude de cotoyer d'autres enfants de mon âge, ce fut une adaptation difficule, mais j'ai bien aimé ce moment de ma vie, j'étais rendu en grand garcon! Puis à la fin de l'année, je me rapellerai toujours comment j'étais fier quand la maitresse nous à dis à moi et ma mère lors de la remise des notes ''Si il pouvait n'avoir que des Paul dans une classe de maternelle, ca serait une classe idéale''. Je crois que c'est à ce moment que j'ai senti que ma ''mission'' est de marcher aussi droit qu'il me sera possible.

L'été suivant fut assez tragique pour moi car c'est durant cet été que j'ai pris conscience des problèmes de violence, d'alcool et de drogue de mon père, ainsi que de j'ai été désillusionnée par rapport à mes héro, car je fut extremmement décu et affecté par des actes posé par la personne que je respectais le plus dans ma vie. Disons simplement que c'est l'été ou j'ai découvert que l'adulte n'est pas infaillible et qu'on ne peut pas toujours compter sur eux même s'il sont plein de bonne volontée.

De retour à l'école, j'étais vraiment content d'y retourner après cet été et plus les années ont avancé plus j'étais content d'aller à l'école pour fuire une situation familliale qui n'allais jamais en s'améliorant. Depuis ces évènements je passais le plus clair de mon temps loin des grands, c'est à dire passant mes journées dans le bois ou dans ma chambre s'il ne faisait pas beau.

C'est en 3ième année du primaire que j'ai rencontré Jonathan Morin, qui est toujours mon ami aujourd'hui. Aussitot que je l'ai connu, il n'y avais pas une journée ou je n'allais pas jouer avec lui. Ses parents, Gabrielle et Serge, étaient charmants, j'ai passé le plus clair de mon temps avec cette famille, j'allais entre autre en camping avec eux et je dois évidemment dire que je les considéraient un peu comme mes deuxièmes parents. Depuis la maternelle c'était les premiers adultes à qui j'ai osé faire confiance et prendre comme modèlles et je n'en ai jamais été décu!

En 5ième année fut le sacrement de la confirmation, j'ai eut un choix à faire à ce moment, en fait pour moi la confirmaion était de faire le choix de continuer dans la voie chrétienne aidé de ma maraine et mon parain... Mais comme ma maraine et mon parain de baptème n'avaient que peu d'importance pour moi, j'ai opté pour demander à Gabrielle et Serge de les remplacer pour ma confirmation, choses qui dans ma tête faisait beaucoup plus de sens pour moi.

En première année du secondaire un autre évènement tragique survient. Mon père, au retour du travail eut un accident de voiture. La voiture à glissé sur un plaque de glace noire et s'est enroulé autour d'un poteau électrique au point que le devant et le derière pointaient la même direction. Mon père fut hospitalisé, est resté quelques semaines dans le coma et les médecins nous disaient qu'il en resterait légume. En fait il à perdu environ 10% de ses capacités cérébrales, mais les médecins furent les premier surpris de voir à quel point il à pu reprendre une vie autonome. Évidemment il a fallu lui réaprendre à parler, à marcher,à manger, à s'habiller et tout le reste mais environ 1 an apres son accident il était redevenu autonome malgré le fait qu'il réagissait un peu comme une enfant le ferais. Bien que je ne croyais pas être attaché à mon père, ce fut un évènement très troublant de devoir réapprendre à son propre père les choses qu'il nous avait apris.

J'avais 14 ans, un de mes amis de classe, Sébastien m'invita à entrer au scout avec lui, j'ai hésité, mais comme ca ne m'engageais à rien j'ai fait l'effort d'y aller. Nous allions à St-Cuthbert à la troupe du Harfang. Cette année là j'ai fait ma promesse mais ce ne fut pas une année très productive pour moi niveau scoutisme car j'en était à apprendre ce que c'est, j'avais beaucoup de chemin à faire sur les autres qui plus jeunes avait déjà vécu aun moins une année. au scout ou au louveteaux. Mais C'est à la moitié de l'année que Étienne Proulx à demandé au chef de me faire changer de patrouille pour devenir son SP car il voyait mon potentiel comme futur CP puisque c'était sa dernière année. Malheureusement à la fin de l'année on a perdu la majorité de nos membres, nous restions seulement 4 avec Yves plante comme chef, nous avons alors décidé de fermer la troupe pour la déménager plus pres de chez nous. Nous avons alors ouvert la troupe 2ième su Huart à l'ile Dupas, j'ai recruté ma patrouille dans mon voisinage, et Sébastien en a fait de même, ce qui nous a donné 2 patrouilles, Hibou et Pygargue. Parmis les scouts que j'avais recruté il y avait Jonathan Morin que j'ai nommé SP, et sa mère, Gabrielle est venu premièrement donner uncoup de main à Yves pour le camps d'automne et est finalement resté comme assistante.

À SUIVRE!!!


Dernière édition par le Dim 29 Oct - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Ven 27 Oct - 14:11

HISTORIQUE (SUITE)


Lors du camp d'été 1996 j'ai recu mon totem Raton Indulgent. Pourquoi ais-je recu ce totem? Parce que comme le raton je suis habile de mes mains, gourmand, mais trieur, curieux, un peu mystérieux derrière un masque qui me rends parfois difficile à saisir, puis aussi quelque fois joueur de tour... Puis la caractéristique ''indulgent'' m'as été attribué comme qualité à acquerir car tout au long de ma ''profession'' de CP j'ai toujours été très exigent envers ma patrouille. Disons simplement que la victoire était la seule option dans ma patrouille sinon mes patrouillards devaient subir un ''retour'' sur la question, c'est comment ca se fait qu'on a pas gagner et comment on vas faire pour gagner la prochaine fois... J'avoue que c'était presque exagéré, mais efficace car les faits sont là, ma patrouille à toujours eut une grande longeure d'avance sur les autres. Même chose lorsqu'il sagissait de technique, je ne demandais pas l'impossible, mais rien de mieux que le meilleur de leur capacités et je ne peux me remémorer comment à de nombreuses reprises être passé en arrière d'un de mes patrouillards et couper un de ses brêlages en disant ''Je sais que tu peux faire mieux que ca!''. Ou encore quand un gars de ma patrouille bousculait ou disait des betise à qui que ce sois, je mettais la patrouille au complet au piquet, moi y compris... Puis finalement, je crois que c'est le pire de tout, c'est que lorsque quelqu'un trahissait ma confiance c'était toujours impardonnable pour moi. Peu importe comment la personne se rachetais, s'il advenait que j'accepte les excuses, l'action n'était pas pour autant effacé de ma mémoire et à la moindre faute je l'excluait de mon entourrage. Je crois que ce dernier point était un moyen d'autoprotection totalement déphasé qui m'as mis un peu hors de la réalité en me portant à m'isoler avec le temps car j'ai adouci mes autres manies, mais celle la je me rends compte que je la porte encore en moi par moment, surement parce que je n'avais pas saisi tout son sens lors de ma totémisation.

Durant l'année qui suivi, j'eut quelques difficultées de santé. J'ai commencer à accumuler de la fatigue malgré que je dormais beaucoup, les médecins n'ont rien trouvé pour expliquer ca. Cette fatigue est encore et toujours présente, mais la semaine dernière ma mere m'as apris quelque chose d'important. Je savais déjà qu'elle avait un probleme de santée similaire au mien et les médecins non pas plus trouvé le problème pour elle, c'est seulement la semaine dernière que le médecin l'a téléphonné pour lui dire que ses derniers test démontrait qu'elle a la Thalassémie et qu'elle devrait aller voir un hémathologue car il n'avais lui même aucune idée de ce que ca peut etre. J'ai donc fait une petite recherche dans le dictionnaire et sur internet pour savoir ce que c'est et voila un petit résumé en mes mots de ce que j'ai pu y comprendre.

Selon le Dictionnaire: Hémoglobinopathie héréditaire due à la persistance d'une hémoglobine de type foetal et caractérisée par une anémie

Comme ca ne dit pas grands chose voici en mes mots ce qu'internet m'as apris: C'est une maladie héréditaire, donc j'ai 50% de chance de l'avoir moi aussi, concentré surtout dans les régions méditéranéènne, subsaharienne et au moyen orient. (Mon grand père étant Italien il à des bonnes chance d'avoir été le porteur du gêne). Cette maladie, lors de la fabrication des globules sanguins causent une irrégularitée dans leur composition et ou leur forme, ceci causerait une difficulté à fixer le fer et donc sans être en carence de fer ou en anémie causerais les mêmes symptomes, c'est à dire de la fatigue chronique. Si je me fie à ce que j'ai lu aucun traitement efficace n'existe encore pour cette maladie. Ceci dit je ne peux pas affirmer que j'ai le même probleme tant et aussi longtemps que je n'aurai pas consulté mon médecin pour faire les test requis.

Pour en revenir à l'année 96, j'ai aussi eut un autre probleme de santé, c'est à dire des pierres au rein. C'est attroce comme douleure et jene souhaite ca a personne... d'autant plus que l'urologue qui s'occupait de mon cas était dans le genre très désagréable à cotoyer... Et puisque je parle de pierre au rein, il y en a une qui est sortie il y a environ 1 an et demi et je dois dire que j'ai été tres soulagé malgré le mal que ca m'as causé lorsque celle ci est sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Dim 29 Oct - 1:42

HISTORIQUE (Encore)


Voilà qu'en 97 je fini mon secondaire, et je commence le Cégep. Mon choix de carière n'est pas vraiment fait, mais comme j'aime les sciences je m'inscrit en science pure sans trop savoir pourquoi. J'en profite aussi pour entrer officiellement à la route et m'impliquer comme assistant à la troupe. Malheureusement pour moi, lors de mes études secondaires je n'ai jamais eut besoin d'étudier alors j'ai manqué de rigueure dans mes études au Cégep, ce qui m'as conduit à de multiples échecs. J'étais aussi tourmenté par le comportement de mon père qui à ce moment était vraiment au pire de ce que j'ai connu de lui niveau alcool, drogue et violence. Habituellement la violence était sous forme verbale accompagné de bris d'objets de toutes sortes. Un jour par contre je fut obligé de m'interposer physiquement pour le contenir car il semblait vouloir s'en prendre à ma mère et ma soeur. Heureusement les policiers sont arrivé assez rapidement l'on ammené au poste car il était incontrôlable et une plainte fut enregistré, dès ce jour il a commencé à faire attention à son comportement.

L'année 98-99 fut une année sabbatique car avec mes piètres performances au Cégep et l'année mouvementé à la maison que j'avais vécu, j'avais beosin de m'échapper. Lors de cette année je me suis donné à fond dans mon role d'assistance à la troupe et je passais tout le reste de mes temps libres à jouer à Gran Turismo... Disons que ce ne fut pas une année très productive en dehors de la vie scout. Par contre je savais bien que je devais m'enligner pour retourner à l'école, donc j'ai choisi un cours qui me semblait intéressant, c'est à dire Éducation Spécialisé. Je ne savais pas si ca me conviendrait mais je me disais que c'est mieux que de rester là à rien faire. Ceci dit plus le temps avance et plus le moral est bas.

En 99-2000 j'ai recommencé la cégep et j'ai terminé mon cours avec succes au printemps 2002. Durant ces 3 années j'ai fait des stages dans une maison de jeune, dans une école pour enfants ayant une déficience intellectuelle et finalement dans un CHSLD. Durant cest années je suis allé m'occuper des Castors. C'est à la fin de mes études que le groupe 2ieme à fermé. Nous avons fermé par manque de monde pour animer. Premièrement les parents étaient prêt à aider comme assistants mais personne ne voulait être chef dans aucune unité. Marise et Denis (qui était respectivmeent chef de groupe et chef de troupe) ont décidé de quitter apres 5 ans de services pour s'occuper de leur famille. Sebastien à déménagé cette année là a cause d'un travail qui en plus ne lui permettait pas un horraire compatible. Et finalement moi j'étais rendu au fond du baril, je peux affirmer que j'étais en dépression et j'étais conscient que je devais m'occuper de moi avant de revenir au scutisme car je ne pouvais plus apporter grands chose dans mon état, de plus j'avais un emploi de ''gardiennage'' dans une maison d'accueil et mes horaires était variables, donc si j'Avais continué ca aurait été à temps partiel. Pour comler le tout, dans les mêmes moments il y avait une chicane qui faisait rage au sein du clan, ce qui entraina un désengagement de plusieur, une démission de notre cheftaine et personne pour prendre la releve. Ce fut donc un dure coup pour le scoutisme de la région de Berthier.

Après mes études, j'ai tenté de changé de travail pour quelque chose de plus stable et idéalement plus payant aussi... Donc le premier emploi ''stable'' que j'ai réussi à trouvé c'était 12 mois plus tards au Mc Donald. apres 3 mois de Mc Donald je suis entré chez Camco (maintenant Mabe) où je travail toujours. C'est un emploi routinier sur une ligne d'asemblage de sécheuse, mais c'est payant, donc j'ai apris à m'en contenté, avec ca j'ai eut la chance de m'acheter une voiture neuve (presque neuve) et quitter mes parents pour aller habiter seul en apartement à St-Hubert. J'ai resté à cet endroit environ 1 an avant de déménager à l'endroit ou j'habite présentement, c'est à dire à St-Paul de Joliette où j'ai acheté un petit chalet 4 saison que j'utilise comme maison.

Finalement c'est un mois avant pâques 2006 que j'ai fait des démarches pour revenir au scoutisme. Au début j'étais légèrement embêté, je me suis demandé ''Est-ce que je vais à scout Canada, il y en à St-Charles Borromée et à Lavaltrie ou est-ce que je retourne à l'AEBP malgré que je devrai faire plus de voyagement?'' J'ai opté pour l'AEBP car je n'avais pas envie d'être totalement dépaysé, je me disais qu'au moins je connais la méthode et quelques visages. J'ai donc fait les démarches nécessaires pour participer à la Route de Pâques et ensuite pour visiter des clans pour en choisir un. Chaque clan était différent et intéressant, mais je fut d'avantage attiré par le clan St-Christophe car j'y ai ressenti un dynamisme particulier et une fraternité ouverte vers autrui.

Ceci dit, il me reste encore un point marquant à inscrire. C'est que j'ai eut ma première copine cet été, mais ça n'a su durer plus de 2 mois... En fait on a essayé d'étirer mais sans succes. Cette relation m'as apris beaucoup de choses sur moi et m'as insité à consulter un psychologue pour m'aider à m'orienter dans la résolution de certaines faiblesses, dont celle du manque de confiance en soi, de mes difficulté à m'exprimer, à m'ouvrir et à affirmer mes gouts et opinions. Ceci dit ces problemes sont surtout au niveau verbal car au niveau écrit je n'ai pas vraiment de difficulté à m'affirmer. C'est donc sur ces derniers mots que je conclu mon historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Dim 29 Oct - 2:13

PRISE DE CONSCIENCE


Aujourd'hui, après avoir peinturé les murs de ma cuisine et de mon salon, je me suis installé dans ma chambre pour écouter un film. J'ai écouté La Mystérieuse Mademoiselle C Un film très intéressant, légers, mais plein de contenue. J'ai fait une prise de conscience grâce à ce film. Dans le film il y a une petite fille dont la mère est à l'hopital, cette fille trouve très difficile de voir sa mère dans l'impossibilité de lui répondre adéquatement et lui en veut jusqu'à un certain point de ne plus être la mère qu'elle était avant puis on voit aussi la mère qui au téléphonne fini par perdre patience et fondre en larme parce qu'elle n'est pas capable de d'être comme elle était avant et d'exprimer ce qu'elle veut adéquatement. En voyant ca j'ai compris que sans le vouloir moi aussi j'en ai voullu à mon père d'avoir eut un accident et que je ne lui ai pas facilité la tâche et que j'ai mis trop longtemps à lui ''pardonner'', car même si mon père à ses défauts, je sais maintenant que tous les problemes qui découle de l'accident et non de ses choix c'est normal que j'ait trouvé ca difficile à vivre mais que je dois l'accepter et non lui en vouloir. Disons que ca m'as fait comme l'effet d'une claque en pleine face car je sais que même si je ne lui en veut plus, je me trouve ingrat de n'avoir su faire la différence et je crois que je lui doit maintenant des excuses pour toutes mes années d'adolescences où je ne l'ai pas soutenu puis je me dit que peut-être si j'avais su être un peu mieux présent pour mon père peut-être aurait-il fait plus attention lui aussi et se serait limité dans ses consomations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Jeu 2 Nov - 2:29

Aujourd'hui je suis plein d'enthousiasme, j'ai commencé à lire le livre Éclaireur de Baden-Powell. C'est vraiment intéressant à lire, je l'avais déjà feuilleté dans le passé, mais comme je n'en étais pas le propriétaire, je n'ai pas eut la chance de le lire sérieusement avant que je commence à m'y mettre aujourd'hui. Il me reste encore tout plein à lire, mais plus je lis et plus j'ai hâte de me retrouver dans une maitrise éclaireur... Évidemment que je souhaiterais créer une nouvelle troupe dans mon coin, mais il serait sage de ne pas bruler les étapes et de bien me préparer avant de me lancer dans cette aventure. De toute facon, la question que je me pose c'est ''Comment on fait pour recruter efficacement à partir de rien?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mer 8 Nov - 2:46

TRANCHE DE VIE


Dernièrement j'ai entrepris de refaire la décoration chez moi. Les murs étaient verts et dans un piteux état puisqu'il y avais quelques joints fissurés ainsi que quelques trous. J'ai donc fait du platre pour la première fois de ma vie, évidemment que c'est très loin d'être parfait, mais ca m'a fait une nouvelle expérience! Puis j'ai eut à choisir une nouvelle couleur. Ca n'as pas été tres compliqué puisque je savais déjà un peu ce que je voullais. J'avais besoin de quelque chose qui éclairerais, agrandirait la piece, puis qui serait chaleureux tout en étant apaisant. Finalement je souhaitait que ca donne un style légèrement vieillot sans que ca fasse trop démodé, j'ai donc opté pour un beige et un brun pour donner un peu de contraste. Niveau peinture aussi c'était ma première expérience et je suis fier du résultat. J'ai apris qu'il faut de la persévérence, car il faut être patient et appliquer de minces couches pour bien couvrir la couleur de fond sans mettre trop épais de peinture pour éviter des coulisses et des irrigularitées dans la peinture. Et j'ai découvert que quand je croyais avoir presque fini ca m'as pris encore autant de temps, car j'ai été obligé de mettre du papier collant partout pour éviter de déborder en peinturant mes quart de ronds. Peinturer les quart de rond ce n'est pas long mais c'est toute la préparation qui vient avant qui fait que c'Est plus long que de peinturer une surface entière... En plus Maya, mon chien, voullait tellement m'aider qu'elle arrachait le papier collant que j'avais installé pres du plancher... Tout ca pour dire qu'il y a plus d'un an que je souhaitait le faire mais que je ne l'avais pas fait car j'appréhendais un peu le résultat mais finalement je me rends compte que j'aurais vraiment dut faire ca bien avant car j'ai l'impression d'être dans une nouvelle maison! Il ne me reste maintenant plus qu'à m'acheter des rideaux. Voici donc le résultat! (Notez que certains cadres ne sont pas à leur places, certains iront dans la cuisines lorsque j'aurai trouvé des cadres plus à mon gout pour les remplacer dans le salon...)






Qu'est-ce que cette tranche de vie vient m'apporte au niveau personnel, social, ou autre? En fait je découvre qu'au niveau personnel c'est un peu comme s'approprier son chez-soi... En fait une maison c'est un endroit ou vivre, qui doit être fonctionnel, mais bien au delà de ca on doit y être bien, ce sentiment de bien être viendra jouer sur notre moral de tous les jours. Je ne dis pas que la décoration fais le bonheur, mais simplement qu'être bien chez soi aide à mieux vivre de facon serène car comment peut-on être bien dans notre peau si en se levant à chaque matin on se dit, ne serait-ce qu'inconsciemment, ''J'aime pas les couleurs'' ou ''Mes cadres sont pas beau'' ou encore pire ''J'aimerais être ailleur''? D'autant plus c'est aussi moins gênant d'inviter des gens chez sois quand on sais que notre chez nous est a notre gout. Donc en conclusions je dirais que le travail et l'investissement en vaut le résultat!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Sam 11 Nov - 20:02

Vie sentimentale


Il arrive des fois que les sentiments sont toujours présent même quand on penses qu'il n'existent plus... C'est ce que j'ai expérimenté cette semaine. Ca faisait déjà quelques mois que je n'avais pas vu Nathalie, mon ex-copine. Elle travail au même endroit que moi mais pas sur la même ligne alors il nous est relativement aisé de s'éviter ou simplement se limiter aux politesse quand on se croise, mais avec le temps, les poussières de nos dernières chicanes ont fini par tombé et Nathalie m'as demandé si je serais prêt à recommencer à covoiturer pour le travail comme nous faisions avant. Au début j'ai accepté avec joie en me disant que premièrement le covoiturage c'est beaucoup mieux que d'utiliser 2 voitures pour rien, puis aussi en me disant que je suis prêt à faire une croix sur nos vieilles disputes et revenir en simple ami en prenant garde de ne pas trop s'attacher l'un à l'autre... Donc nous avons commencé notre covoiturage lundi passé puis aussitôt que Jeudi je disais à Nath que pour l'instant 5 fois par semaine c'est trop pour moi car je me rends compte que ca m'affecte car je ressens encore des sentiments pour elle même si je ne le pensais pas puis que puisqu'elle s'est fait un nouveau copain, je ne voulais pas non plus souffrir ni lui causer des tors à elle et son copain... C'est alors qu'elle m'a fait part de réflexions similaires de son côté, elle ne croyais pas ca possible mais elle me confia avoir encore des sentiments pour moi et même plus forts que ceux qu'elle à pour son copain... Disons que ca m'as boulversé et je crois qu'elle en était tout aussi boulversé de son côté. Alors nous avons pris la résolution de laiser le covoiturage de coté au moins un certain temps histoire de règler nos vies chacuns de nos côté sans se faire de mal pour des sentiments mutuels qui seraient difficile dans la situation présente...

Aujourd'hui, Nathalie est venu me voir pour m'annoncer la nouvelle suivante, elle à quité son copain ce matin car elle à compris que ce n'est pas avec lui qu'elle souhaite être mais avec moi... Ca me remplis de deux sentiments un peu contradictoires, je suis vraiment heureux d'enfin la retrouver car je l'adore! Mais aussi je ressens un drole de sentiment de peur, en fait ce n'est pas une peur mais plutot une responsabilité d'être à la hauteur pour la rendre heureuse... Je sais que c'est normal de vouloir la rendre heureuse, mais le fait qu'elle ait quitté un autre gars pour moi me met comme un certain poids sur les épaules. Le poids qui me fait dire que cette fois je ne dois pas la décevoir, il ne faut pas qu'elle regrette d'avoir laissé son copain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Bison

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 57
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Lun 13 Nov - 13:12

Allo,

C’est la première fois que je lis un blog. Comme tu dis, c’est comme un e-carnet de route. Là aussi, je n’en ai jamais lu. Et même le mien, je n’en aie relu que quelques pages il y a des années. Je me demande si ce n’est pas trop intime. Embarassed Moi, je suis très à l’aise de partager mon histoire ou des aspects de ma vie avec des gens mais je le fais oralement. De cette façon, il ne reste de trace que dans les mémoires… et souvent dans la mémoire de ceux qui sont intéressé ou que ça touche. Très souvent, les gens sont obligés de me rappeler ce que j’ai dit. Bon. Mais comme tu semble encourager les réponses ou réactions, je me permets de t’écrire. Si ça ne fait pas, tu demanderas à Faucon de mettre le commentaire ailleurs.

Comme pour le moment, ton blog contient surtout des aspects de ta vie relationnelle et peu de ton quotidien, je ne peux pas faire de commentaire trop out. Ce que j’ai lu me rappelle mes propres relations. J’ai toujours eu une bonne relation avec mes parents. Et je pourrais me dire que je suis assez ingrat car je n’ai pas fait grand choses pour eux. Et je n’en fais pas plus aujourd’hui. Mais comme je suis parent, je regarde mes enfants et je sais qu’ils me comblent. Ils ne font rien de particulier et ils ne le font pas consciemment. Bien sur, j’aimerais bien qu’ils cessent de se chicaner. Un jour, ils se diront qu’ils n’ont pas fait grand-chose pour moi. Je ne veux pas qu’ils se culpabilisent car ils m’apportent tellement et ils n’y peuvent rien, ils ne contrôlent rien. Ma satisfaction de les voir bien et mon désir de les voir heureux dépassent de beaucoup tout ce qu’ils pourraient faire pour moi. Je pense que les parents ont des obligations envers les enfants, mais que les enfants ne sont redevables de rien. La relation filiale est pour moi, le summum de la gratuité. Ce n’est pas pour rien que Dieu l’a pris en exemple pour expliquer la relation qu’il a avec nous.

Dans mon couple, je découvre que dans le fond, je ne peux pas vraiment rendre ma femme heureuse. Je ne suis pas l’outil, le moyen ou le but de son bonheur. J’y participe bien sur mais ce n’est pas de ma responsabilité. C’est plus complexe que ça. C’est un peu comme une chimie où elle est heureuse par elle-même et c’est à ce moment je peux y participer. Ainsi, on ne se marie pas pour être heureux mais parce qu’on est heureux. Je me trouve à dire un peu le contraire de ce que je prêche toujours; faire pour les autres, servir, donner plutôt que recevoir… Mais ce n’est pas le contraire. Il faut savoir que ce mouvement; «donner» fais notre bonheur à soi et pas nécessairement aux autres. On ne veut pas être responsable du malheur des autres mais nous ne somme jamais responsable du bonheur des autres. Mais il faut agir comme si on l’était. C’est important de ne pas se leurrer là-dessus sinon on se met sur le dos des choses que nous ne pourrons jamais porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mar 14 Nov - 4:10

Merci beaucoup Bison pour tes commentaires ils sont justement bienvenue! Ça me permet de constater que ma vison, sans nécessairement être faussé, mérite d'être révisé pour mieux m'orienter. Car il est vrai qu'il est noble de souhaiter le bonheur des autres et qu'il faut faire comme si on en était responsable, mais j'avoue que si j'en prends charge c'est la meilleur façon de m'étouffer et je risquerais fort de craquer sous le poids de la tâche. Tandis que si je vois ca d'un bon oeil, je risque d'entreprendre le tout de facon moins stressante, plus jovialement et par conséquent les résultats risquent fort d'être meilleurs que si je me stress pour rendre les gens heureux ou encore que si je me culpabilise pour les malheurs des autres... En fait c'est un peu la même morale autant en ce qui concerne mes parents que ma copine, c'est d'adopter une attitude serène et de faire de mon mieux pour les rendre heureux et fier.


TRANCHE DE VIE


Aujourd'hui j'ai partagé un sac de réglisse noire à la job... Évidemment que beaucoup d'entre mes collègues m'ont dit pour me taquiner un peu ''Tu peux pas faire comme tout le monde et acheter de la réglisse rouge?'' Donc j'ai fait mon enquête totalement non scientifique, alors voici les résultars... Sur un total de 16 personnes à qui j'ai proposé de la réglisse noire, seulement 1 homme sur 9 en à voullu (m'excluant bien sure) et seulement 1 femme sur 7 l'as refusé, certaines en demandant plus d'une... Donc si je me fie à mon sondage, la majorité des femmes aiment la réglisse mais pas la majorité des hommes...

Qu'est-ce que cette tranche de vie m'apporte? En fait il m'arrive fréquemment de partager des friandises de toutes sortes avec mes collègues au travail. J'ai remarqué une tendance, certaines personnes (s'ils aimes bien sure) vont toujours accepter tandis que d'autres vont toujours refuser. Donc ceci me mène à une intérogation. Est-il possible que certaines personnes aient de la difficulté à accepter qu'on leur donne quelque chose? Est-il possible que certaines d'entre elles aient peur de se sentir en dettes ou encore qu'elle aient peur d'éxagérer s'ils acceptent? puis sans avoir dans l'intention de les changer, existerait-il une facon de les rendre plus à l'aise d'accepter une chose offerte de bon coeur? Je n'ai pas l'intention de répondre à cela aujourd'hui, mais ce sont des questionnements auxquels je suis entrain de réfléchir car il y a un collegue en particulier auquel je penses qui refuse toujours tout de tout le monde mais envers qui il est presque malaisé de lui refusé lorsqu'il nous offre quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mer 22 Nov - 3:03

Que faire avec notre chien quand la vie change?


Voila une semaine que je n'ai rien ajouté dans mon blog, il faut dire que je me suis tenu occupé ces derniers temps, et ce avant tout car je passe un maximum de temps avec ma copine. Mais cette semaine j'ai apris quelque chose... J'aime mon chien... En fait je le savais déjà, mais je me rends compte que par moment je devais choisir entre passer du temps avec mon chien et passer du temps avec ma copine... Évidemment ma copine passe en premier, mais j'étais triste car j'avais le sentiment de délaisser mon chien, déjà que je n'ai pas toujours la possibilité de lui accorder tout le temps necessaire pour répondre à ses besoins. Évidemment Maya à toute la nourriture qu'il lui faut, un toit, des jouets, des gâteries, elle va jouer dehors à tous les jours au moins 1 heure au total... Donc oui ses besoins de bases sont comblé, mais elle à aussi besoin d'une présence et d'une éducation un peu plus soutenue je crois... D'un autre côté on peut aussi se poser la question si ce n'est pas moi qui me culpabilise pour rien, mais ce que je sais c'est que je voudrais donner le meilleur de ce que j'ai à Maya sans négliger ma copine, et vice-versa, je veux aussi donner le meilleur de ce que j'ai à ma copine sans négliger mon chien... Mais je me rends compte qu'il est difficile de faire un juste compromis entre les deux sans en négliger l'un ou l'autre. J'ai donc penser à ammener Maya chez Nath quand je vais la voir, mais j'ai vite laissé tombé cette option car elle aussi à des chiens et contrairement à la majorité des chiens que Maya à cotoyers, ceux-ci ne l'acceptent pas et comme je ne souhaite surtout pas que ca finissent mal pour aucun d'entre eux, je laisse dorénavant Maya à la maison. Voilà oû j'en suis rendu dans mon problème. On m'as proposé de laisser Maya en adoption, évidemment que ce serait une solutions à envisager à long terme si ca continue à bien aller avec ma copine histoire de nous permettre de faire notre vie à deux, mais on n'en est pas encore là, donc heureusement mes parents m'ont proposé une autre solution. Puisqu'ils aiment beaucoup Maya, ils m'ont proposé de garder Maya 1 ou 2 journée par semaines, ce qui me permettrait de passer plus de temps avec ma copine et surtout de facon plus soutenue (Dans le sens que je ne serai pas obligé de retourner chez moi pour lui donner à manger, l'envoyer dehors), tout en sachant que maya est bien entouré et qu'elle ne passe s'ennuie pas. Ceci dit je n'ait toujours pas la solution miracle et je doit y méditer bien comme il le faut car je ne souhaite pas me défiler devant mes devoirs, mais je constate un certain impasse qui m'insécurise pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Dim 3 Déc - 12:32

Que faire avec notre chien quand la vie change? (SUITE)



Chose difficile, j'ai finalement pris une décision et les moyens qui vont avec. J'ai trouvé un nouveau propriétaire pour mon chien. Maya est partie hier en début d'après midi. Ce qui est le fun c'est que je pourrai avoir des nouvelles de Maya temps en temps puisque la dame qui l'a adopté est une connaissance et qu'en plus elle à tout le temps à consacrer puisqu'elle est seule et tout près de sa retraite. C'est fou comment on peut s'attacher à ces petites bêtes là. Hier soir, j'ai trouvé ca dure d'entrer chez moi et ne pas avoir mon chien pour m'acceuillir, puis encore pire quand je suis allé voir ma copine et que sur une photo il y avait Maya... Je n'ai pas su me contenir et les larmes ont coulé. Je ne regrete pas mon choix car je suis certain que c'est la meilleure solution autant pour moi que pour mon chien, mais je dois m'adapter et aprendre à vivre sans Maya, je n'aurais pas cru que ce pouvais être si difficile de se séparer d'un animal. Ceci dit il aurait été égoïste de la garder sans pouvoir subvenir à adéquatement à ses besoins, donc je me réjouis de savoir qu'elle aura toute l'attention qu'elle à besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Dim 3 Déc - 17:45

Que faire avec notre chien quand la vie change? (SUITE 2)



Retour à la case départ... Ce soir je dois aller chercher Maya... Elle sera resté chez la dame à peine plus de 24h. Le problème est simple, c'est que la dame à des chats et ils n'aiment pas la présence de Maya. Donc elle m'as téléphonner pour me dire qu'elle ne pourra malheureusement pas la garder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Jeu 14 Déc - 2:09

Enfin quelques minutes pour écrire... Depuis la semaine dernière je ne manque pas de choses à faire, entre mes parents qui veullent me voir, le magasinage des fêtes, m'occuper de mon chien, le ménage qui se défait plus vite qu'il se fait, les amis qui me demandent tous en meme temps, ma copine qui me dit qu'on n'est pas assez souvent ensemble... Je ne sais pas trop ou donner de la tête, mais bon, déjà une bonne nouvelle, j'ai trouvé une famille pour Maya, elle est partie hier. C'est fou comment ca fait vide dans la maison sans elle, je m'en ennui un peu, mais je sais qu'elle va être mieux là bas, elle est dans une famille avec des chats et un enfant de 12 ans, elle va pouvoir jouer beaucoup et ne s'ennuira surement pas. Je suis content de savoir qu'elle sera bien entouré car surtout la dernière semaine elle me montrait des signes qu'elle a besoin de plus d'attention, elle passait son temps à pleurer, puis même si je lui consacrais plus de temps que je ne le pouvais réellement elle continuais à pleurer que j'arraitais de m'occupais d'elle pour continuer à faire mes affaires et ca me fendais le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mar 26 Déc - 15:50

Deux secondes de réflexion d'après Noël.

Aujourd'hui je suis fatigué, il faut dire que je suis grippé depuis hier. J'ai passé des temps difficile ainsi que des temps heureux dans ma dernière semaine. Le côté difficile à commencé mercredi passé, J'étais avec ma copine, puis on a jasé beaucoup, surtout de mon enfance car je ne lui avais que très peu parlé de celà, puis aussi nous parlions de certains bloquages que j'avais, et le fait de discuter de tout ca, des suvenirs ont refait surfaces et ont allumé des lumières à propos de mes bloquages. Quand je parle de bloquage c'est de la difficulté à m'intégrer, difficulté à prendre des initiatives, difficulté à croire en moi, difficulté à m'exprimer adéquatement (verbalement) et à m'ouvrir. Donc suite à cette conversation j'ai demandé à Nathalie de me donner un ''Break''. À ce moment j'ai réalisé que j'ai besoin d'aide et que je ne saurai être à la hauteur d'une relation amoureuse tant que je n'aurai pas réglé mes difficulté, je lui ai donc demandé pour l'instant de m'aider dans mes démarches tel que le ferais un ami. Le lendemain j'ai rencontré le Psychologue, c'était justement ma dernière rencontre et on était supposé faire le bilan final avant de fermer le dossier, mais à la place j'ai pris la paroles pour ammener de nouveaux éléments à mon sujet... En fait on est bon pour tout recommencer à zero car j'ai surtout travailler à améliorer mes ''symptomes'' sans que j'ait pris les causes en considérations... Donc la psychologue à fermé mon dossié car j'ai été référé par le programme d'aide au employers qui donnent 6 rendez-vous gratuits et j'était rendu au dernier, puis il m'as dit de rapeller le service d'aide en janvier car avec la nouvelle année viens aussi le droit de renouveller la demande d'aide. Il à fermé le dossié, mais il m'as tout de même donné des ''devoirs'' pour le temps des fêtes. Il m'as fortement suggéré d'aller parler avec la personne qui a causé cette blessure (nn pas une blessure physique mais plutot moral) quand j'était jeune pour lui expliquer ce que ca m'as causé comme mal, recevoir des excuses et vérifier qu'il ne sagissait pas réellement de mauvaises intentions de sa part mais plutot d'un moment d'égarement... Donc c'est ce que j'ai fait ce Dimanche, je suis allé en discuter et je crois en être ressorti grandi. En fait je me suis fait un cadeau de Noël en me donnant le moyen de pouvoir avancer dans la vie. J'ai déjà hâte à Janvier pour revoir le psychologue et réorienter la suite!

À part ca, j'ai passé Un très bon noel justement libéré d'un poids. J'ai passé la moitié de la veillé avec ma famille et l'autre moitié avec Nathalie. C'était déjà prévu depuis longtemps et même si on ne sort plus ensemble pour l'instant Chez elle, je me sens un peu comme chez moi, donc j'ai passé une merveilleuse soirée et j'ai été ''full gâté'' en plus Very Happy

(désolé si certaines phrases sont floues, il y a des choses des fois que l'on souhaite ne pas révéler à tout le monde.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Faucon
Admin
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 40
Localisation : Gatineau
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Jeu 4 Jan - 20:43

Salut Raton!

J'espère que tu me le pardonneras, j'ose m'immiscer dans ton blog afin de t'y laisser quelques bons voeux pour la prochaine année... Smile

Si ton carnet de route est assez unique en son genre, il offre en tout cas la chance de te connaître un peu! Et tu sembles être quelqu'un de bien, alors ne te surprends pas si je te souhaite pleins de de bonnes choses!!

J'aimerais commencer par te féliciter d'avoir le courage d'admettre tes lacunes, mais surtout d'avoir le courage d'y faire face. Ceci dit, j'aimerais aussi te souhaiter toute la sagesse nécessaire pour trouver le moyen d'accepter et d'apprécier la personne que tu es, tel que tu es, car ensuite, nul doute que ceux avec qui tu auras choisi de t'entourer sauront t'apprécier tout autant. Et puis comme tu me sembles avoir un grand coeur, je te souhaite plein d'occasions pour répendre de l'amour autour de toi, et tant mieux si tu en reçois aussi à ton tour!!!

Que l'année 2007 soit pour toi belle et riche!
Au plaisir de se recroiser sur la Route et d'ici là, au plaisir de te lire sur le forum!

Faucon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laroute.naturalforum.net
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Ven 5 Jan - 11:54

Merci beaucoup Faucon! Je te souhaite une très bonne année à toi aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Jeu 25 Jan - 13:30

Prévision pour l'année qui suit... Comme j'ai eut mes 27 ans cette semaine, j'en suis à me demander à quoi devrait avoir l'air l'année qui suit (C'est vrai que techniquement c'est au jour de l'an que l'on regarde ça mais moi j'aime mieux faire ca à ma fête) Donc voici mes prévisions...

1- Cette année devrait être plutôt active... Comme de fait, en plus des activités que j'ai déjà, je suis entré dernièrement dans une ligue amicale de Warhammer (Pour ceux qui ne connaissent pas ça, je ferai un article sur Warhammer éventuellement)

2- Je prévois aussi un peu plus d'ordre dans ma maison... Effectivement j'ai la facheuse tendance à me laisser trainer... Je me suis donc créer un système d'émulation avec récompense qui vient au bout...

3- Côté finance cette année devrait être aussi de bonne augure. Non pas que je vais me priver, bien au contraire, mais j'ai décidé que je vais arreter d'acheter n'importe quoi n'importe quand... Je vais me donner un budget de dépense par semaine servant justement aux ''extras'' auquel j'ajouterai le montant de point accumulé par mon émulation pour le ménage... Donc il n'est plus question d'aller manger au resto n'importe quand, ni d'acheter des figurines de Warhammer n'importe quand, ni d'aller au ciné n'importe quand, ni... Je pourrai faire tout ca selon mon budget OU dans des occasions special, exemple le resto apres les scout n'est pas un n'importe quand donc n'influencera pas mes dépenses... (Dit comme ca, ca à l'air compliqué pis ca donne l'impression que je vais me priver, mais en fait c'est loin d'être le cas, ca va juste me réhabituer à me contenter de ce que j'ai avant de penser à gaspiller en extra pour rien...)

4- Coté amour je ne peux pas vraiment prédire, mais je ''feel'' dans le genre ''J'veux faire ce que je veux quand je veux'' donc je ne suis pas à la recherche de l'amour pour l'instant. Je penses que je vais prendre ca relax au moins en début d'année puis on verra par la suite. Si l'amour croise mon chemin t'en mieux, sinon je ne m'en fait pas avec ca!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Bison

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 57
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Ven 26 Jan - 11:37

Allo Raton. Inutile de m'expliquer ce qu'est une amicale de warhammer, je sais ce que c'est. C'est un club de gars qui se rencontre régulièrement pour jouer à la guerre en se frappant à coup de marteau. Ça entre dans la catégorie des sports extrêmes dont vous êtres le héro. Par contre, je ne suis pas sur qu'on peut appeler ça «amicale»

Quant à l'émulation, ce serait plus stimulant si tu avais d'autres joueurs avec toi. Pourquoi ne lancerais-tu pas un concours pour trouver ceux qui sont le plus en désordre. Tu pourrais ouvrir une section dans la galerie et tout le monde y mettrait une photo de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mer 31 Jan - 2:32

Bonjour Bison!
En fait je crois que tu t'es mélangé avec les donjons et dragons grandeurs natures.... Warhammer c'est plutot un jeu ou un gars propriétaire de quelques centaines de figurines qu'il a assemblé et peinturé lui même convoque en duel un autre gars propriétaire de quelques centaines de figurines. Le but étant de mettre l'armée oposée en échec tout en suivant une tonne de règles que je ne connais meme pas par coeur tellement il y en a... Voici une de mes figurines:



Pour le concours... je dirais simplement que c'est pas ma chambre qui est à l'envers... ni ma salle de bain, mais plutot le reste de la maison Embarassed Ceci dit j'ai essayé de prendre une photo de ma chambre, mais c'est pas évident de prendre un photo qui soit représentative puisque ma chambre est minuscule, mais voici ce que ca donne :



Puis finalement, J'ai recu des sous de mes grands-parents et de mes parents à noel ainsi qu'à ma fête... En fait je trouve pas ca génial comme cadeau puisque je ne manque pas d'argent mais comme j'ai aussi tout ce dont j'Ai besoin j'ai gardé ces sous pour acheter quelque chose hors de l'ordinaire... J'ai trouvé hier (lundi) quelque chose de vraiment bien! JE me suis acheté une flute traversière... Evidement j'ai été obligé de combler un peu en déboursant de ma poche, mais si ca n'avais pas été de mes cadeaux en argent je ne l'aurais surement jamais acheté... Ceci dit, comme ca fait environ 12 ans que je n'ai pas touché à une flute traversière je n'ai pas honte de dire que je doit réaprendre à zero et que je suis vraiment poche, mais bon, j'ai tout de même réussi à jouer au clair de la lune et merrily we roll along... Ca prends un début à tout!!! Voici donc ma flute!!! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Bison

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 57
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mer 31 Jan - 11:37

Hey!!! Tu as des chaises exactement comme mes chaises de cuisine. Avec les enfants et la vie de tous les jours, elles se font pas mal bardassées. Certaines commence à branler un peu. Donc si un jour tu pense à une vente de garage, averti moi d'avance. Il se peut que les mienne rende l'âme d'ici quelques années.

C'est smart ça hein! jocolor Tu nous parle de ta flute et moi je m'intéresse à tes chaises. Pour ce qui est de ta chambre, elle a l'air bien. Je vais essayer de prendre une photo de la mienne. Je sais comment les mettre dans la galerie mais pas comment la faire suivre dans une intervention sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mer 31 Jan - 14:03

Lol!!! Pour l'instant j'ai encore besoin de mes chaises Razz Mais si un jour je venais qu'à m'en débarasser je te ferai signe!

Pour mettre une image c'est bien facile.
1- Au moment ou l'on compose le message, cliquer sur ''Insérer une image''
2- Cliquer ''parcourir'' pour choisir son image et ensuite ''envoyer''
3- Ensuite tu arrive à une page avec plein d'options de code, sous BBCODE, tu trouvera 2 code, le premier pour les images en miniature et la deuxieme pour l'image pleine grandeur, tu copie le code et tu le colle sur le forum. Le code devrait ressembler à ceci :
Code:
[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=4&u=11038006][img]http://i11.servimg.com/u/11/03/80/06/raton110.jpg[/img][/url]
et le résultat devrait ressembler à celà:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Mar 1 Avr - 11:41

AH-HA! Ou plutôt Tadam!!!!! :-P

I'm Back!

Après plus d'un an sans avoir laissé un mot sur mon blog, je me décide d'écrire une nouvelle page...

Tranche de vie

Je recommence tranquilement avec un petit mot de rien du tout. La semaine passé j'ai reçu le feuillet paroissial et comme tout bon citoyen je l'ai lu! Bonne nouvelle car j'ai apris qu'il existe à St-Paul un club de marche, ils marchent à tous les soirs, et le mardi matin. Le soir je ne peux pas vraiment y aller pour des raisons d'horraire de travail, mais ce matin j'ai décidé de me lever et d'aller faire un tour. J'ai alors fait la connaissance de quelques personnes de ma communautée. Nous étions 5 ce matin, il y avait bien entendu moi, il y avait aussi une jeune trisomique et trois dames retraité dont l'une est présidente de l'âge d'or. On a fait une petite marche de quelques kilomètres, environ un heure et nous sommes revenu à la salle comunautaire par la suite pour jaser un peu et manger des biscuits. Je crois que je vais y retourner la semaine prochaine, ce n'est pas très demandant et ca fait du bien de se lever pour bouger un peu et rencontrer du monde, de plus les personnes que j'ai rencontré aujourd'hui étaient vraiment très sympatiques, ouvertes d'esprits et pas gênantes du tout. Ben oui, la prochaine étape je m'inscrit à l'âge d'or!!! euh... Mais je vais peut-être attendre quelques années encore... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Raton

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 38
Localisation : St-Paul
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   Sam 5 Avr - 19:59

Réflexion


La vie au bout des doigts

Il y a quelques petits jours, alors que j'étais au travail entrain de vagabonder dans les méandres de mon esprit afin de ne pas sombrer sous le fil dépriment de la monotonie du travail en chaine, un objet m'est tombé dessus... C'était gros, très gros, mais aussi très intéressant et intriguant. En fait comment définir cet objet? Ce n'était pas un objet physique car dans les méandres de mon esprit les objets n'ont pas cette nature, c'était un objet philosophique, ou quelque chose du genre j'imagine... Ca ressemblait à un ballon et en l'examinant j'ai remarqué qu'il y était inscrit le mot vie dessus et le ballon s'est mis à me parler. Qu'est ce qu'un ballon sur lequel il est inscrit vie peut bien avoir à me dire? Il avait ceci à me dire: "Je suis au bout de tes doigts!" C'est alors que Julien (Un gars qui travail avec moi) est venu pour me remplacer car c'était l'heure de mon break, j'en ai donc profité pour prendre un bout de papier et un crayon et j'y ai inscrit dessus le résumé de ce que je venais de vivre... J'y ai inscrit "La vie au bout des doigts", je mis le papier dans ma poche et je me le réservais pour méditer un peu plus profondément là dessus à mon retour à la maison.

Qu'est-ce que "La vie au bout des doigts"? C'est évidemment une maxime, un bout de phrase directeur disant: "HEY!!! Ta vie est juste là! Elle attends que tu en fasses quelque chose! Tu n'as que deux choses à faire, c'est de la diriger pour être heureux et de la savourer. Fait-en ce que tu souhaite car sinon c'est elle qui fera de toi ce qu'elle souhaite et tu n'as aucunement raison de la subir car tu n'appartiens pas à ta vie, alors ta vie t'appartiens!" J'en ai donc fait mon mot d'ordre... Je ne sais pas encore exactement comment je vais m'y prendre, mais c'est la vie qui m'as lancé sur la piste, me disant que je devais faire mon chemin et non pas attendre qu'elle le fasse à ma place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratonindulgent.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raton : Mon carnet de route   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raton : Mon carnet de route
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rajasthan, carnet de route
» Carnet de route de la Bretagne féerique
» Carnet de route Revo 5309 frontalier 38/73
» Inde, carnet de route 2011
» Carnet de route en Turquie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Par vents et pavés ! :: Chroniques variées :: Blogs-
Sauter vers: